Henry Baldin-Bressot est intervenu dans un hôpital de Grenoble

pour un accompagnement avec l’hypnose lors d’une coloscopie.

L’hypnose et l’auto-hypnose ont permis au patient de ne pas subir une anesthésie générale.

IMG 6409 300x225 - AUTO-HYPNOSE  ET COLOSCOPIE
L’auto-hypnose et l’installation d’un ancrage permet une grande autonomie et une gestion plus efficace de la douleur. Pendant tout l’examen le patient est resté conscient et il à pu regagner immédiatement sa chambre.

Petite histoire au départ pour la pose d’une perfusion sous hypnose avec dissociation.

Dans le cadre du protocole il était prévu de poser une perfusion au patient. L’infirmière a tout d’abord rencontré quelques difficultés pour installer la perfusion comme cela arrive parfois. La professionnelle s’y est repris à plusieurs reprises. Dès le début de l’acte afin d’assurer au patient le meilleur confort Henry Baldin-Bressot avait pris soins de l’installer dans un état d’hypnose. L’acte c’est donc déroulée sans qu’il n’est rien vu ni ressenti. Une fois l’intervention terminée  Henry Baldin-Bressot a ramener le patient à l’état de veille (conscient). L’infirmière ayant terminé son travail avec succès elle s’apprêta  à quitté la chambre en saluant les occupants, tous furent surpris quand le patient s’exprima en disant « et vous allez me mettre quand la perfusion »?. De toute évidence il ne s’était rendu compte de rien alors que tout était terminé. La dissociation sous hypnose permet de séparer un membre du corps en mettant ainsi les récepteurs de la douleurs,(nocicepteurs), au repos. L’auto-hypnose et l’installation d’un ancrage permet une grande autonomie et une gestion plus efficace de la douleur. Un module est spécialement consacré à la douleur dans le livre d’Henry Baldin-Bressot: Cliquez ici

IMG 6411 225x300 - AUTO-HYPNOSE  ET COLOSCOPIE